Publié le 27/03/2024  Dans : Actualité industrie auto  0 Commentaire   Vu 41 fois

Des technologies de communication pour voitures intelligentes harmonisant les systèmes de conduite autonome

Les accidents de la route et les encombrements de la circulation constituent de sérieux problèmes qui affectent les systèmes de transport mondiaux. Chaque année, plus d’un million de personnes perdent la vie dans des accidents de la route. En outre, le transport routier contribue considérablement au changement climatique, à la pollution et à la perte de productivité.

Les véhicules connectés et autonomes (CAV pour «connected and autonomous vehicle») offrent un grand potentiel pour améliorer la sécurité et l’efficacité du transport routier. Ils présentent toutefois des lacunes inhérentes.

Financé par le programme Actions Marie Skłodowska-Curie, le projet COSAFE a proposé une solution innovante sous la forme de véhicules autonomes connectés et coopératifs. «Notre approche s’appuie sur les communications entre véhicules et les technologies de conduite autonome pour le partage des ressources et la conduite coopérative afin de relever les défis du transport routier tout en améliorant la sécurité et l’efficacité des routes», explique Jianhua He, coordinateur du projet et professeur à l’université d’Essex.

Le projet est le fruit d’une collaboration entre un consortium international d’établissements universitaires de premier plan, d’importants partenaires industriels et des décideurs politiques. Ensemble, ils ont uni leurs forces pour développer des technologies et des applications CAV innovantes, soutenues par de nouveaux systèmes de communication entre véhicules et de partage des ressources.

«COSAFE a été l’un des premiers projets de recherche à se concentrer sur les nouvelles technologies et applications CAV», ajoute Jianhua He. Comme l’a souligné Jianhua He, les approches de conception systématiques et transversales proposées ont permis à l’équipe de relever des défis complexes sur le terrain.

Exploiter la synergie entre les véhicules et leur environnement

Le concept de détection et d’informatique coopératives (CSC pour «cooperative sensing and computing») se trouve au cœur des activités de COSAFE. Il s’agit de systèmes qui maintiennent des performances de perception élevées en utilisant efficacement les ressources. Ces ressources partagées ainsi que les données en temps réel sur l’environnement aident chaque véhicule à prendre des décisions plus éclairées.

La CSC exploite les innovations des couches sous-jacentes telles que les communications avancées de véhicule à tout (V2X), l’informatique de périphérie, la gestion intelligente des ressources, etc.

Le partage des ressources implique que différents éléments, comme les véhicules et les infrastructures routières, travaillent ensemble pour utiliser les ressources, notamment les données, la largeur de bande du réseau et l’espace routier. «En tirant parti de cette synergie, l’infrastructure routière COSAFE offre un environnement de conduite sûr et efficace grâce à une perception et une coordination améliorées. Elle permet non seulement d’optimiser l’utilisation des ressources partagées, mais aussi d’assurer la sécurité et l’efficacité des routes grâce à des mécanismes de communication et de calcul avancés», ajoute Jianhua He.

En assimilant les véhicules et les infrastructures de transport à un vaste réseau de capteurs et d’ordinateurs interconnectés, ces ressources, lorsqu’elles sont exploitées efficacement par des véhicules intelligents collaboratifs, peuvent considérablement améliorer la sécurité et l’efficacité des routes. Cette collaboration favorise le partage d’informations essentielles telles que les trajectoires de conduite, les objets en mouvement dans les zones de conduite, la sémantique de la scène (feux de circulation, panneaux et marquages routiers) et différentes manœuvres de conduite comme les virages et les céder le passage. En fin de compte, les véhicules intelligents connectés acquièrent une perception globale de leur environnement de conduite, améliorant ainsi la sécurité des transports.

Des technologies de communication de nouvelle génération pour les véhicules autonomes L’équipe du projet a développé un modèle de canal millimétrique 5G pour la technologie V2X et les algorithmes de diffusion. Les chercheurs ont également étudié la détection du spectre à large bande pour faciliter l’accès dynamique aux radio (ressources du spectre d’espace blanc), ce qui renforce encore la capacité et la fiabilité des communications.

Les techniques de communication par lumière visible ont été étudiées comme solution pour coordonner en toute sécurité les véhicules autonomes dans les ronds-points. Au final, l’équipe a présenté un banc d’essai rentable, flexible et évolutif qui recourt à la radio logicielle et à des communications dédiées à courte portée pour les communications de véhicule à véhicule.

«Les technologies proposées en matière de communications cellulaires, de calcul et d’intelligence de périphérie et de perception coopérative ont des implications directes pour la conduite autonome, les villes intelligentes, l’internet des objets et la communauté scientifique au sens large. Elles pourraient également avoir un impact profond sur la communication scientifique, les transports, l’économie et la société», conclut Jianhua He.


Source: Cooperative Connected Intelligent Vehicles for Safe and Efficient Road Transport - Résultat de la recherche de l'UE.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour cet article

Envoyer un commentaire

Rafraîchir l'image

Envoyer